• Sureffectif.


    Quand il s'agit de faire disparaître deux ou trois tags qui maculent la royale robe de bronze de la statue de la Duchesse Anne, Nantes Métropole n'y va pas avec le dos de la cuillère.

    Hier en effet, ce n'est pas moins de 11 fonctionnaires, cornaqués par un chef, ou plutôt une cheftaine, qui se sont attaqués au toilettage. Mais à part celui qui tenait la lance de nettoyage sous pression, les 10 autres "gilets jaunes" avaient les mains dans les poches …

    Ce n'est pas grave, c'est nous qui payons … !


  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Mars 2012 à 14:00
    Un peu démago!
    Je pense qu'en vous renseignant vous auriez eu une explication. Mais j'avoue : c'est drôle!
    2
    PertiNantes
    Mercredi 7 Mars 2012 à 10:03
    Démago ? No ...
    Je confirme: la ville pourrait faire beaucoup d'économie dans certains domaines sans que le citoyen s'en porte plus mal ... et le contribuable y trouverait mieux son compte. Des exemples ? Les équipes d'ASVP qui tournent à 3 personnes au lieu de deux, les services voirie pléthorique (5 pour planter 2 arbustes dans le square près de chez moi) ... etc etc Sureffectif, je vous dis ...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :