• Celèbre pour un mot ... qu'il n'a sans doute pas prononcé !

     

    Il  est né et mort à Nantes et c'est l'un des plus célèbre général de division du Premier Empire.

    Selon une légende très populaire, Pierre Cambronne commandant le dernier carré de la Vieille Garde à Waterloo, sommé de se rendre par un général britannique, aurait répondu : « La garde meurt mais ne se rend pas ! »

    Puis, devant l'insistance du Britannique, il aurait eu une réponse aussi énergique que concise, aujourd'hui connue comme le « mot de Cambronne », qu'il nia cependant tout le reste de sa vie avoir prononcé: « Merde ! »

    Plus tard, Cambronne ironisera sur la phrase qui lui a été attribuée : « Je n'ai pas pu dire « La Garde meurt mais ne se rend pas », puisque je ne suis pas mort et que je me suis rendu ».

    Cambronne vient ensuite résider à Nantes au no 3, rue Jean-Jacques-Rousseau. Non loin de là, en 1842, le roi Louis-Philippe Ier autorise sa ville natale à élever une statue en son honneur. Le monument est placé au centre du cours qui porte désormais son nom.


    votre commentaire
  • En 1956 déjà de la pub sur le tramway... Mais uniquement de la pub locale, et pour Decré bien sûr ...!

    Deux ans plus tard, le 29 janvier 1958, le tramway nantais cesse de fonctionner, concurrencé par le transport automobile alors en plein expansion durant les Trente Glorieuses.
    Il faudra attendre 27 ans après la suppression du premier réseau, le 7 janvier 1985, sous la neige, pour que le tramway moderne réintègre le paysage nantais, proposant une première liaison entre Haluchère (à l'est) et Bellevue (à l'ouest). Depuis le réseau a été considérablement densifié, ce qui fait du réseau nantais - en terme de passagers transportés - le troisième de France après Paris et Strasbourg.


    votre commentaire
  •  

     Cholet, capitale du mouchoir ?

     

     

    Les mouchoirs de Cholet sont-ils encore fabriqués à Cholet ou dans sa région ?
    Ne sont-ils pas désormais produits en Asie ou au Portugal, voire au Maroc ou bien encore dans d'autres pays du nord de l’Afrique ?

     

    Pour ceux que l'on voit sur cet étalage de marché, malgré l'affiche "CHOLET, depuis 1677" rien n'est sûr … Car le mouchoir de Cholet, le vrai, est d'une seule couleur: rouge et blanc !

    Et aujourd’hui, il n’y a plus que le Musée du Textile à Cholet qui fabrique ce mouchoir, et sa production n’est pas importante car ils sont tissés sur des machines très anciennes…

     Il faut donc vraiment se méfier de tous ces vendeurs qui vendent des mouchoirs "dits de Cholet" car la plupart du temps ce sont des faux! Ils se vantent d’avoir acheté la totalité de la fin du stock mais ce n’est pas exact. Prudence et méfiance doivent donc être de mise …

     


    votre commentaire

  • "Printemps" en Japonais qui se dit "HAROU".(le "H" du début se prononce), et le mot va si bien à l'Ile de Versailles, le paradis des jardins japonais de Nantes.

    Bien sûr cette année le printemps se fait encore un peu attendre.
    Mais croyez-moi, il se prépare telle une jolie demoiselle qui se maquille, se parfume et se pare de bijoux avant de sortir pour faire la bise au soleil. 
    Et, par endroit, comme ici, il est déjà éclatant ...

     


    votre commentaire
  •  

    Fête de la St Patrick et de la Bretagne.

     

    Hier, à la Cité des Congrès c'était la fête de la St Patrick et de la Bretagne. Le bagad de Lann-Bihoué débute le concert "pied au plancher" et crache un maximum de décibels … peut-être même un peu trop dans une enceinte fermée.

    En seconde partie, la troupe des Celtic Dances assure le show avec ses danses et sa musique traditionnelles irlandaises. Grâce des pas et bruits rythmés des claquettes sont bien sûr au rendez-vous.

    Mais le moment d'émotion de la soirée, c'est Alan Stivell, l'icône de la musique bretonne qui nous l'apportera avec sa chanson sur le roi celte Brian Boru qui vers l'an mil, en Irlande, fit revenir la paix en Ulster et la maintint pendant plus de 50 ans. Des paroles à forte résonnance en ces temps troublés que connaissent Paris et Bruxelles ….


    votre commentaire