• De là-haut, la vue est à couper le souffle !

    Et, sur le toit-terrasse réside l’école maternelle publique de "la Maison Radieuse".

    Perché au sommet du bâtiment Corbuséen, à 52 mètres de haut, c'est l'école plus haute de France. Mais pour combien de temps encore ?

    Car les projections d'effectifs pour les prochaines années scolaires ne permettent pas d'être optimiste puisque pour la rentrée 2014, c'est une fermeture de classe qui se profile ...

    Actuellement, toute la communauté du Corbusier-Rezé se mobilise pour sauver l'école car elle est une composante majeure, nécessaire à la vie si particulière de ce village vertical.

    A suivre donc ...


    votre commentaire
  • En se promenant dans le centre-ville, on découvre sur certaines plaques de rue des numéros d'arrondissements. Ainsi, par exemple on trouve le 3ème arrondissement non loin de la Cathédrale, et le 5ème vers le passage Pommeraie.

    Pourtant officiellement en France, seules Paris, Lyon et Marseille ont des arrondissements municipaux: 20 à Paris, 9 à Lyon, et 16 à Marseille. Au temps de l'Algérie française, la ville d'Alger fut, elle aussi, divisée en 10 arrondissements.

    Et Nantes alors ?

    Dès 1790, Nantes a connu un découpage administratif en 6 arrondissements.
    Mais il faut attendre septembre 1809 pour qu'une ordonnance de police impose la mention du numéro d’arrondissement sur les plaques des noms de rues de la ville.
    Puis, à la suite de l’annexion en 1908 des communes de Chantenay et Doulon, Nantes sera divisée en huit arrondissements. 

    Et, pendant 50 ans, Nantes va vivre avec ses 8 arrondissements, jusqu'à ce qu'un décret de décembre 1958, fasse disparaître ce découpage urbain. Dommage non ?

     

    >> Voir aussi : "Nantes Histoires de Rues" par Stéphane Pajot.


    1 commentaire
  • Au Grand Blottereau, ce parc paysager si agréable, quelle drôle d'idée ont eu certains arbres ?
    Les racines sont en l'air formant une chevelure incongrue. Une jolie teinture rouge a été appliquée sur cette insolite coiffure ....


    votre commentaire
  • Parc de Procé  _ 2010 Juin

    Le parc de Procé a inspiré maints poètes et peut-être même semé la graine du surréalisme quand André Breton, écrit dans Nadja:
    "Nantes est peut-être avec Paris, la seule ville de France où j'ai l'impression que peut m'arriver quelque chose qui en vaut la peine, où certains regards brûlent pour eux-mêmes de trop de feux (…) Nantes, d'où peuvent encore me venir des amis, Nantes, où j'ai aimé un parc : le parc de Procé …".

    Alors, pas de doute, quand le plasticien nantais Cédric Verdure crée, au parc de Procé,  cette installation d’une farandole de 10 personnages pour la journée d'accueil des nouveaux nantais, il reste dans la veine des surréalistes.

     


    votre commentaire

  • Bonne pioche que ce domaine, testé aujourd'hui au déjeuner.
    Déco design, assiettes gourmandes, service pro ... que des bons points !
    A re-tester aux beaux jours, car un déjeuner ou un diner dans le parc doit aussi être fort agréable !

    >> Le site web du "Petit Plessis"

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique