• Le Voyage à Nantes détruit le patrimoine.


    Le petit beurre nantais serait-il un symbole vieillissant ? On peut le croire quand on voit comment  il est maintenant traité sur le bâtiment LU de la rue de Crucy, occupé désormais par "Le Voyage à Nantes".

    L'Agence Block-architectes, chargé de la reconfiguration de ce bâtiment s'est cru autorisé à lui enlever ses couleurs originelles pour le revêtir de … grisaille.
    Pourtant, changer le code couleur du biscuit LU, aurait valu un licenciement immédiat pour le directeur artistique de n'importe quelle agence de pub !

    Alors que jusqu'ici, tout avait été fait pour garder la mémoire de ce secteur industriel au passé si riche... avec ce "peinturlurage" on se moque du patrimoine nantais.
    Mais pour accueillir ici des occupants aussi prestigieux, il fallait un cadre branché, décalé … et pour cela on a choisi de "barbouiller" tout le bâtiment LU d'un gris sale…

    « L'ensemble des transformations et ajouts portent la marque d'un traitement esthétique particulier marquant une troisième "strate architecturale" », assure doctement le cabinet d’architectes Block. Et il continue en affirmant : " la réhabilitation des façades a pour but de neutraliser les signes existants".
    Eh oui, le biscuit Lu, mondialement connu, est donc neutralisé, rayé de la carte … Nantes en a donc si honte que cela ?

    Au final, le résultat est d'une tristesse, c'est glacial et…  ça a coûté plus d'un million d’euros au contribuable nantais.

     

    >> Le projet de l'Agence Block-architectes.

     



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :