• Avec dix fois plus d'espaces verts par habitant que Paris, Nantes vient d'être nommée "capitale verte de l'Europe 2013".
    Au centre de la ville, le luxuriant Jardin des plantes célèbre la biodiversité. Il est le cœur vert vivant de la ville.
    A découvrir absolument …


    >> En savoir plus sur Le Jardin des plantes de Nantes.

    >> En savoir plus sur Nantes, "capitale verte de l'Europe 2013". (site officiel)

     


    votre commentaire
  •  

    ça commence à sentir le sapin, non ?


    votre commentaire

  • A la fin des années 1980, le palais de justice de Nantes, situé place Aristide Briand, est abandonné au profit d'une nouvelle construction érigée sur l'Île de Nantes, conçue par Jean Nouvel et achevée en 2000.

    Fermé pendant douze ans, l'ancien bâtiment de facture résolument néoclassique n’est pas classé et aurait très bien pu être rasé. Mais il n'en fut rien, bien au contraire et il connaît aujourd'hui une seconde vie.

    La chaine hôtelière Radisson Blu, l'a transformé en un luxueux palace de 142 chambres (dont 20 suites), grâce au génie de l'architecte Jacques Cholet, et du décorateur Jean-Philippe Nuel.

    Il faut s’imaginer le nouveau décor : la cour d’assises et ses boiseries, transformée en un restaurant, le fronton ouvert pour apporter la lumière à l’ancienne salle des pas perdus, qui a conservé son dallage en damier et qui est habillée désormais de couleurs chaudes…

    Le caractère historique du bâtiment est préservé. L'Hôtel a permis de créer 70 emplois. L’établissement reste ouvert sur la ville. Le public peut y entrer librement, s’y donner rendez-vous, boire un café ou simplement y jeter un œil. Cet hôtel n’est pas un musée, mais bel et bien un lieu de vie …
    Qui dit mieux ?

     

    >> "Patchwork photo" de l'hôtel récemment ouvert.

    >> Le Radisson Blu hotel de Nantes, site officiel. 

     


    votre commentaire
  • Le musée des Beaux-arts de Nantes (septembre 2012)

    La ville de Nantes compte seulement 9 musées. On ne peut pas dire que l'offre soit pléthorique pour une grande métropole régionale.
    Ses deux principaux musées sont sans conteste le musée des Beaux-arts et le musée Dobrée. L'an dernier, la ville a eu la bonne idée (?) de lancer quasi simultanément d'importants travaux dans chacun de ces deux musées, entrainant, de facto, leur fermeture pour de longs mois.

    Mais on apprend maintenant que ces mois vont devenir … des années.
    Dobrée ne rouvrira pas au mieux avant fin 2015 et les Beaux-arts pas avant fin 2014 !

    Au musée Dobrée, c'est un imbroglio juridique qui retarde le lancement du chantier d'extension et de rénovation confié à l'architecte Dominique Perrault. Pour l'instant, donc, le musée est vide, mais les travaux ne démarrent pas. Et, si l'on admet que le coût de la construction progresse d'environ 3 % par an ; alors pour le montant des travaux prévu à Dobrée, il faut d'ores et déjà provisionner un surcoût d'un million d'euros par année de retard.

    Au musée des Beaux-arts, l'extension programmée doit faire du musée de Nantes, l'un des cinq plus grands musées Français en région.

    Fermé depuis septembre 2011, le musée des Beaux-arts devait d'abord rouvrir à l'automne 2013. On parle désormais de fin 2014, pas avant. Ce retard est dû à  des d'appels d'offres mal ficelés. Il a donc fallu relancer toute la procédure.

    D'ici-là il faudra se contenter des expos à la chapelle de l'Oratoire … ou prendre le TGV pour Paris … là-bas, l'offre foisonne et reste disponible. On compte près de 150 musées dans la capitale et là,  il sera difficile de les fermer tous en même temps …!



    1 commentaire

  • Du 15 juin au 19 août 2012 avec "Le Voyage à Nantes", l’art s’invitait dans chaque recoin d’une ville en fête! Aujourd'hui, certains lieux du "Voyage à Nantes" sont pérennisés.

    Parmi les évènements qui jouent les prolongations, il faut voir "Suspens", une installation de Cécile Bart.
    Tout se passe dans la trémie centrale de l’ancien magasin Decré, avec le roulement incessant des escalators et l’immense oculus en surplomb par où pénètre la lumière.

    Cécile Bart tire avantage de l’ascension automatique du visiteur pour le lancer dans une balade exploratoire à travers sept écrans translucides placées en suspension et qui jouent avec les obliques, les superpositions, les perspectives, les couleurs.

    A Nantes, avec "Suspens", Cécile Bart conjugue la surface, la couleur, la lumière et l’espace avec une très grande précision …


    >> Œuvre visible : 2 à 20 rue de la Marne 44000 Nantes - au 3e étage du magasin, de 9h30 à 20h, du lundi au samedi.

      

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique