• Le petit beurre nantais serait-il un symbole vieillissant ? On peut le croire quand on voit comment  il est maintenant traité sur le bâtiment LU de la rue de Crucy, occupé désormais par "Le Voyage à Nantes".

    L'Agence Block-architectes, chargé de la reconfiguration de ce bâtiment s'est cru autorisé à lui enlever ses couleurs originelles pour le revêtir de … grisaille.
    Pourtant, changer le code couleur du biscuit LU, aurait valu un licenciement immédiat pour le directeur artistique de n'importe quelle agence de pub !

    Alors que jusqu'ici, tout avait été fait pour garder la mémoire de ce secteur industriel au passé si riche... avec ce "peinturlurage" on se moque du patrimoine nantais.
    Mais pour accueillir ici des occupants aussi prestigieux, il fallait un cadre branché, décalé … et pour cela on a choisi de "barbouiller" tout le bâtiment LU d'un gris sale…

    « L'ensemble des transformations et ajouts portent la marque d'un traitement esthétique particulier marquant une troisième "strate architecturale" », assure doctement le cabinet d’architectes Block. Et il continue en affirmant : " la réhabilitation des façades a pour but de neutraliser les signes existants".
    Eh oui, le biscuit Lu, mondialement connu, est donc neutralisé, rayé de la carte … Nantes en a donc si honte que cela ?

    Au final, le résultat est d'une tristesse, c'est glacial et…  ça a coûté plus d'un million d’euros au contribuable nantais.

     

    >> Le projet de l'Agence Block-architectes.

     

     


    votre commentaire

  • 1 commentaire
  • Samedi dernier, Nantes a célébré le 50e anniversaire de l’ordre national du Mérite, fondé en 1963 par le général De Gaulle.

    Sur l'Esplanade des Cinq Communes, là où se dresse la statue du Général, face au monument des 50 otages, c’est une cérémonie émouvante qui s’est déroulée devant un parterre de nombreux invités, anciens combattants et résistants, engagés volontaires, personnalités politiques, représentants d'autorités civiles et militaires entourés par une foule de spectateurs anonymes.

    Dans ce climat quelque peu martial, une touche poésie : 16 jeunes enfants portant des images présentant, dans l’ordre de préséance, les diverses décorations militaires !


    >> La fanfare en action …

    >> Le site web du sculpteur de la statue du général de Gaulle à Nantes.


     


    votre commentaire
  • Le vignoble nantais, avec ses appellations renommées "Muscadet" et "Gros-Plant" est situé au sud-est de la Loire-Atlantique, et empiète de façon marginale sur le Maine-et-Loire à l'est et la Vendée au sud.

    Mais c'est au cœur même de Nantes, en plein centre ville, dans le quartier Bouffay, exactement rue du Vieil Hôpital, que l'on trouve la plus petite parcelle du vignoble nantais. Trente-trois pieds de melon de bourgogne, le cépage du muscadet, ont en effet été plantés ici il a 40 ans.

    Leur implantation en ce lieu remonte donc à l'origine de la commune libre de Bouffay, créée en 1976 et jumelé à la commune libre de Montmartre, qui elle aussi possède sa vigne !

    Et, depuis cette date, tous les ans en septembre, on ramasse les raisins, on les presse, et cela donne lieu à des festivités.
    Mais tous les invités n’auront pas le plaisir de goûter le vin : seules deux bouteilles de vin du Bouffay sortent chaque année de ce petit coin de vignoble.
    Mais qui donc goute ce breuvage ? Est-il même buvable ? L'histoire ne le dit pas ...


    votre commentaire

  • Deux ans déjà que le pylône unique du pont à haubans "Eric Tabarly" se dresse dans le ciel nantais à 55 mètres de haut. 


    Son allure de mini viaduc de Millau, n'est pas étonnante quand l'on sait que sa conception technique a été assurée par Setec Tpi, une société d'ingénierie spécialisée en ouvrage d'art. Celle précisément qui a assuré la maîtrise d'œuvre du célèbre viaduc aveyronnais.

    Construit entièrement en atelier en Belgique, l'ouvrage en acier a été acheminé en trois parties par la mer jusqu'à son emplacement.

    Ce pont nous rappelle aussi qu'Eric Tabarly est l'un des plus célèbres nantais.


    >> Le Pont Eric Tabarly, déjà sur PertiNantes.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique